Sabecha

Salah et ses épaules sur le monde

« Au-delà du mal », par Shane Stevens

« Au-delà du mal », par Shane Stevens

« Au-delà du mal » n’est pas un roman noir, mais une succession bien ficelée d’analyses et d’actions de ce que l’être humain a de plus noir, et à certains moments, de plus fade aussi. Les âmes sont livrées en pâture, les animaux sociaux témoignent de leurs instincts primaires, bref, l’horreur se cherche un sens tout en se prenant à son propre piège.

L’histoire s’inscrit dans un contexte réaliste politique et historique aux États-Unis, ses mœurs, sa sociologie, ses phobies comme ses attentes.

Les notions ou réflexions au sens large sur l’hostilité et la haine peuvent être perçues comme un point de départ, une accroche dérangeante de la part de l’auteur, mais au fil du livre, elles ne cherchent pas à se singulariser, mais à se fondre dans une ambiance et un enchevêtrement de mauvaises rencontres et de sentiments déstabilisants.

Nous ne sommes plus vraiment dans l’univers du polar, le mysticisme nous prend rapidement à la gorge. Le rythme est inquiétant de par sa qualité romanesque : Shane Stevens nous instille un sentiment de confort dans un univers douteux …

Au-delà du mal

Shane Stevens

Traduit de l’anglais par Clément Baude

Commenter cet article

Pages